Mai 162012
 
20minutes

Avant de devenir responsable juridique à l’Observatoire international des prisons (OIP) à Paris, Nicolas Ferran avait fondé, en 2007, les Amoureux au ban public, « un espace de mobilisation pour les couples mixtes victimes de la politique d’immigration du moment », dont ce Montpelliérain reste un ardent militant. Il est d’ailleurs le réalisateur d’un film éponyme, décliné comme un recueil de témoignages de ces couples franco-étrangers dont « les situations sont largement méconnues du grand public ». « Accablant, reprend le réalisateur, difficile de qualifier autrement les lenteurs administratives, les pressions policières et les traitements dégradants subis », poursuit celui qui sera à Montpellier, dimanche (10 h 30), pour une projection unique au cinéma Utopia. Elle sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur, organisée en partenariat avec la Ligue des droits de l’Homme de Montpellier, la Cimade et le collectif les Amoureux au ban public. Sans producteur ni diffuseur, le film est en vente à la caisse du cinéma ou sur le site www.amoureuxauban.net (Entrée : 3,5 €).

Voir l’article en ligne

 Publié par le 16 mai 2012

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.