fév 272012
 
poster

MarsActu – mars 2012

« Le film apporte un éclairage bouleversant sur le climat de suspicion nauséeux pesant sur notre société ». Lire la suite

Regards – mars 2012

Annulations de mariage, arrestations, expulsions… À travers le récit poignant de treize couples, Nicolas Ferran, initiateur du mouvement « Les amoureux au ban public » dénonce dans ce premier documentaire militant la « chasse aux mariages gris » dont sont victimes, au nom d’une politique d’immigration restrictive, les couples franco étrangers. Extrait de l’interview de Nicolas Ferran…

L’Union – 15 février 2012

Ce long-métrage présente treize témoignages, dont certains sont « particulièrement poignants » (…). Lire la suite…

L’indépendant – 13 février 2012

Le rendez-vous est de circonstance et même si les deux associations se connaissent bien, célébrer ensemble la Saint-Valentin est une première. C’est donc à travers la projection du film de Nicolas Ferran intitulé « Les amoureux au ban public », que les passionnés de cinéma et les défenseurs des étrangers proposent cet événement. Pour Nicole Mathieu, présidente de la Cimade 66 : « C’est l’occasion d’aborder ce sujet et d’évoquer les réalités à travers les histoires de 13 couples dit mixtes, comprenez entre deux personnes l’une de nationalité française l’autre étrangère (…). Lire la suite…

CFDT Magazine – n° 380, février 2012 (p. 43)

L’association « Les Amoureux au ban public », qui rassemble des couples franco-étrangers afin de défendre leur droits a recueilli les témoignages filmés de treize d’entre eux. Ils décrivent le traumatisme des arrestation à domicile et des expulsions, les interrogatoires policiers, les procédures administratives opaques et complexes qui vont jusqu’à s’immiscer dans leur intimité et peuvent les contraindre à vivre cachés ou séparés. Réalisé par Nicolas Ferran, un des fondateurs de l’association, ce documentaire révèle combien une politique absurde conduit des familles à vivre un parcours du combattant pour simplement faire valoir leurs droits.

Causette – février 2012 (p.94)

Née au sein de la Cimade, l’association des Amoureux au ban public soutient le droit au mariage et à une vie familiale pour les couples franco-étrangers. Car, sachez-le, tous les amoureux n’ont pas fait le bon choix, et si les histoires d’A ne finissent pas toujours mal, certaines se heurtent à de sacrées difficultés. Treize couples témoignent dans ce documentaire de leur parcours du combattant et de leur quotidien, bousculé par la peur, les tracasseries administratives, les expulsions. Et les vexations. Quelle femme s’imagine aujourd’hui interrogée sur sa virginité par un policier français, au prétexte de la chasse au mariage blanc ?

Le Canard enchaîné – 25 janvier 2012 (p. 5)

« MILITANTS DE L’AMOUR – Joli nom pour une association, Les amoureux au ban public, et pour lutter contre le harcèlement administratif des couples mixtes. En juin 2007, à peine l’association créée, Nicolas Ferran, qui y travaille, commence à filmer ces amants houspillés, partout en France. (…) La police qui fouille les placards, vérifie matelas et brosses à dents. Ce mari emmené à l’aube, cette femme en sanglots, ces enfants horrifiés, ces visas refusés, ces preuves burlesques d’amour exigées par les préfectures ou les procureurs pour célebrer un mariage qui ne donne pas doit à grand-chose, sauf à l’angoisse d’une expulsion. Ces amants interrogent : « Sommes-nous français à la fin ? On ne nous traite pas en français ». Le film a mis deux ans à se faire, avec peu de moyens, et aujourd’hui il est projeté dans des salles de débats (…) ». Pour lire l’intégralité de l’article, achetez le Canard !!!

Elle.fr – 20 janvier 2012

« « Les amoureux au ban public » : un docu sur les couples franco-étrangers à ne pas rater. (…) Comment faire quand l’homme qu’on aime est emmené en centre de rétention, comment prouver que son mariage n’est pas blanc, comment arrêter l’angoisse à chaque policier croisé dans la rue, comment ne pas craquer après des heures à attendre à la préfecture et qu’à chaque fois, il manque un nouveau document pour boucler le dossier… Comment ne pas hurler quand celui ou celle avec qui on partageait sa vie est un jour expulsé ? (…) Ce qu’on retient de ce documentaire c’est l’immense énergie qui habite ces couples, leur volonté de ne pas baisser les bras, même lorsqu’ils semblent brisés par la machine administrative, et le formidable espoir de pouvoir s’aimer un jour, sans plus jamais avoir à se cacher (…) ». Lire la suite

Politis – n°1186 – 19/25 janvier 2012

« (…) Les Amoureux au ban public vient de réunir, dans un documentaire réalisé par Nicolas Ferran, les témoignages de treize couples. Ils racontent leur quotidien et la manière dont ils sont traités : police faisant irruption dans les domiciles, tirant Lisa nue du lit, entraînant Bernard au centre de rétention, convocations au poste, intrusion dans la vie privée, violences, séparations forcée, persécutions administratives… (…) ». Lire la suite

Radio Aligre – 16 janvier 2012

« Un film poignant, qui m’a tiré quelques larmes (…) ». Ecouter l’émission

L’Hérault du Jour – 12 janvier 2012

« (…) Le film donne la parole à treize couples qui décrivent leur parcours perturbé. Ce travail inédit révèle une réalité sensible occultée par la situation de clandestinité subie par les protagonistes. Il souligne en creux les liens de confiance que le réalisateur a tissés au travers de son engagement (…) On touche avec simplicité l’âme d’une France en crise identitaire. La force du témoignage social de ce documentaire évoque la déchéance d’une politique qui touche à la dignité humaine. Il est temps que cesse ce recul de l’Etat de droit. Le film de Nicolas Ferran répond, pour les uns, à un besoin de mémoire et constitue, pour d’autres, un acte de résistance culturelle fortement citoyenne. » Lire la suite

Africultures – 11 janvier 2012

« (…) Allez traquer « l’escroquerie sentimentale » ! Qui peut prouver ou douter de la véracité des sentiments ? On tombe forcément dans l’absurde, mais comme la traque est bien réelle, c’est dans la cruauté que l’on plonge, comme le montre ce film accablant. Produit d’une association qui porte son titre évocateur et qui comporte maintenant une vingtaine de collectifs locaux, il n’est pas neutre, il est au contraire engagé, militant. Mais il n’est pas manipulateur car il laisse aux gens concernés le temps de leur récit. Ce sont des vies harcelées et des amours reniés qui se confient à la caméra de Nicolas Ferran, et ce n’est que ça : le film ne fait pas de grands discours, ne travaille pas beaucoup l’esthétique, mais représente de l’épaisseur humaine en barre (…). » Lire la suite

Cinécritick – 10 janvier 2012

« Un DVD à voir (…). Le film de Nicolas Ferran va permettre de découvrir cette abjecte situation, celle où l’état fouille la vie privée des gens, sous prétexte que l’un des deux époux est né ailleurs qu’en France (…) ». Lire la suite

France Inter (Emission « Ouvert la nuit ») – 29 décembre 2011

« (…) Un documentaire absolument accablant. (…). Un film que je conseille, c’est accablant, bouleversant (…) » (Baptiste Etchegaray, chroniqueur de l’émission). Ecouter la suite

SaphirNews.com – 29 décembre 2011

« (…) Un film acerbe sur les dérives de la politique actuelle d’immigration. (…) Treize couples parlent ainsi des difficultés qu’ils rencontrent pour la régularisation du conjoint étranger mais dénoncent surtout la pression psychologique que font peser sur eux les autorités administratives et les forces de l’ordre. Une bataille pour l’amour ou tout simplement pour le droit de vivre à deux et de faire cohabiter deux cultures. (…) Saphirnews a posé quelques questions au réalisateur Nicolas Ferran (…) ». Lire la suite…

Témoignage Chrétien - (n°3470) - 8 décembre 2011

« Accablant. Difficile de qualifier autrement les lenteurs administratives, les pressions policières et les traitements dégradants subis par les couples franco-étrangers victimes de la politique d’immigration du moment. Nicolas Ferran, ancien coordinateur du mouvement Les Amoureux au ban public, une association créée en 2007 pour défendre le droit des couples mixtes, donne dans ce film éponyme la parole aux victimes de ces situations largement méconnues du grand public. (…) le film est à commander d’urgence (…) ». Lire la suite…

Pélerin (n°6729) – 17 novembre 2011

« (…) Quatorze témoignages de couples franco-étrangers font la matière, bouleversante, de ce DVD réalisé par Les amoureux au ban public. Né en 2007 dans le giron de la Cimade (service oecuménique d’entraide), ce mouvement joue sur les mots d’une chanson de Georges Brassens pour alerter sur le harcèlement administratif et policier que subissent les couples mixtes. (…) Un film salutaire pour prendre conscience de l’héroïsme bien involontaire de ces couples (…) ». Lire la suite…

Mediaterranee.com – 16 novembre 2011

« (…) Le spectateur est plongé dans l’enfer administratif que traversent les « couples mixtes ». (…) On ne s’imagine pas le calvaire que vivent ces couples parfois durant plusieurs années, avant de pouvoir un jour vivre leur bonheur ensemble, comme un couple lambda. Ce film le raconte excellemment bien, avec les paroles de ces victimes. Nicolas Ferran nous amène aux quatre coins de la France pour rencontrer ces amoureux mis au ban. Ils sont treize couples à témoigner des épreuves et des souffrances qu’ils ont dû endurer (…) ». Lire la suite…

Med’in Marseille5 novembre 2011

« (…) Des histoires, des témoignages que Nicolas Ferran, ancien coordinateur national du mouvement, a décidé de transposer en film. (…) Les témoignages, recueillis en trois ans, sont efficaces, la parole est laissée totalement libre, seules quelques voix off accompagnent le film. On ressent dans le documentaire toute la détresse et les traumatismes subis. Et on comprend que même quand les couples parviennent à trouver une certaine stabilité, ils continuent à subir le harcèlement policier (…) ». Lire la suite…

France Inter – novembre 2011

« Au nom de la lutte contre les « mariages blancs » et de la « maîtrise » de l’immigration familiale, les couples franco-étrangers subissent depuis plusieurs années le durcissement continu des politiques d’immigration. 13 couples décrivent dans ce film un parcours du combattant pour se marier en France, faire reconnaître un mariage célébré à l’étranger, obtenir un visa pour la France ou bénéficier d’un titre de séjour (…) ». Lire la suite…

Alternatives Economiques (n° 307) – novembre 2011

« Lancé en 2007 sous l’impulsion de la Cimade, le mouvement des Amoureux au ban public entend interpeller les citoyens et les pouvoirs publics sur les difficultés que rencontrent les couples franco-étrangers pour mener une vie familiale normale sur notre territoire (…) ». Lire la suite…

 

 Publié par le 27 février 2012

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.