Mar 282012
 
rubon82

Peur, angoisse, pression, insultes, séparation, expulsion… « Les Amoureux au ban public » nous montre à quel point l’administration peut être une puissante machine à broyer. Aux ordres d’une politique d’immigration toujours plus restrictive, complexe et intrusive, elle brise des êtres humains dont le seul crime est de constituer un couple franco-étranger. Chaque démarche pour régulariser leur situation se révèle un parcours du combattant, souvent même un véritable traumatisme. Sous pretexte de lutter contre les mariages blancs (ou « gris »), l’administration française sépare ces amoureux damnés et les oblige à lutter jusqu’à l’épuisement pour faire reconnaître leur droit de vivre ensemble et d’unir leurs cultures. Ces couples qui nous transmettent leur douleur amère, le réalisateur Nicolas Ferran les connaît bien. Juriste, il les a conseillé et assistés au sein du mouvement des Amoureux au ban public qu’il a co-fondé en 2007. Leur relation de confiance transperce l’écran : les images sont éclatantes de sincérité et d’émotion. Indispensable, ce film pose une question cruciale : que rete t-il, en France, de notre liberté d’aimer ?

Sophie Gergaud

Altermondes, mars 2012

 Publié par le 28 mars 2012

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.