Mar 202012
 
2345251-television-avec-microphone-interview-televisee

Nicolas Ferran : face à la « police des sentiments ».

Annulations de mariage, arrestations, expulsions… À travers le récit poignant de treize couples, Nicolas Ferran, initiateur du mouvement « Les amoureux au ban public » dénonce dans ce premier documentaire militant la « chasse aux mariages gris » dont sont victimes, au nom d’une politique d’immigration restrictive, les couples franco étrangers.

Regards.fr : En 2010, Éric Besson, ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale dénonçait l’« escroquerie sentimentale » et imposait dans le débat public la « problématique » des mariages gris. Cette stigmatisation des couples mixtes existait-elle en ces termes auparavant ?

Nicolas Ferran : C’est au début des années 1990 avec les premières lois Pasqua que le « spectre des mariages gris » a fait irruption dans le débat public. Petit à petit, le discours s’est accompagné de pratiques administratives de suspicions systématiques à l’encontre de ces couples franco étrangers. Ce qui est plus récent, c’est cette instrumentalisation du « discours de la fraude ». Depuis les années 2000, on constate un durcissement de la loi concernant les résidents étrangers au nom justement de cette fraude dont les Français seraient victimes. Lire la suite…

 Publié par le 20 mars 2012

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.